• Charlotte

Se reconnecter à son enfant intérieur

Est-ce vous vous souvenez de votre rêve le plus fou quand vous étiez petit(es) ? Nos parents nous ont toujours dit « profite, tu verras cela passe si vite ». Nous, étant enfant, on ne pensait qu’à une seule chose : GRANDIR 💪. Mais pourquoi cette soif de grandir ? 👀 En étant enfant, on a des rêves plein la tête, milles idées à la minute. On imagine notre vie, on est rempli d’attentes, d’espoirs, de désirs, mais il nous manque une seule chose pour réaliser tout ça : l’indépendance 🕊. Alors nous ne pensons qu’à grandir, pour avoir enfin l’âge nécéssaire de réaliser nos rêves, d’enfin matérialiser ce que l’on a tant désiré. Et créer la vie que l’on a tant souhaité. Sauf que sur notre chemin de croissance, beaucoup de choses vont nous faire perdre cette insouciance et cette force créatrice : le formatage de l’école, nos premières blessures, les cadres que la société nous impose, l’autorité abusive des personnes de notre entourage… Ce petit mélange fort peu sympathique va étouffer notre moi profond, nous forgeant dès lors au fur et à mesure de notre croissance, des oeillères qui vont commencer doucement à nous faire rentrer dans une case, celle de la société peut-être mais certainement pas la nôtre. Nous arrivons à l’adolescence avec ce que j’appellerai la grosse claque : On a envie de plein de chose mais on ne peut rien faire, on se sent incompris, nous voulons vivre mais le monde nous parait hostile. Nous voulons créer mais nous avons l’impression que personne ne pourra reconnaitre notre création. Nous sommes alors frustré(e)s et partagé(e)s entre le souhait de vouloir revenir enfance et regoûter à cette insouciance et celui de grandir pour oublier. Nous sommes partagés entre le fait que la vie est géniale et qu’on a plein de choses à y expérimenter mais aussi qu’elle peut être cruelle et nous arracher ce que nous avons. Nous faisons alors l’expérience de la dualité. Dualité qui forgera notre manière de pensée une fois arrivé à l’âge du jeune adulte. En étant jeune adulte pour la majorité d’entre nous, la peur a prit le dessus sur chacun de nos choix de vies et nous avons étouffé encore plus notre âme et notre moi profond : « Il te faut un CDI, si tu n’es pas mariée à 30 ans tu es une vieille fille, tu dois gagner au moins x euros par mois…», tant de phrases qu’on nous a répété et qu’on a entendu qui ont fini par forger ce que nous voulions au détriment des véritables souhaits de nos âmes 💔. 🌞 Et si, vous pouviez parler à votre enfant intérieur, que vous dirait-il ? Quel était votre souhait ? Que vouliez-vous au plus profond de vous ? Quelles étaient vos aspirations ? Qu’aviez vous envie d’apporter sur cette Terre ? Que vouliez-vous laisser comme trace ? Quelles étaient vos passions ? Quelles étaient les domaines pour lesquels vous étiez naturellement doué ? ✨ Se reconnecter à son enfant intérieur est un travail de tous les jours. Il s’agit de mettre ses peurs de côté et de retrouver cette force créatrice que nous avons tant étouffé. Penser sans limite, vivre pleinement, profiter de chaque chose que la vie a à nous offrir et laisser la porte ouverte aux opportunités. Se reconnecter à son enfant intérieur c’est recouvrer la joie pure de l’instant présent et l’amour inconditionnel que nous éprouvons pour la vie et la chance que nous avons d’être incarné ici ❤️. Et si on commençait dès maintenant ?




#enfantinterieur #insouciance #joiedelenfance #forcecreatrice #souhait #guerir #sereporgrammer #soinenergetique #corpsesprit #veritablesoi #moiprofond #bienetreaunaturel #mains #sante #bienetre #naturel #chemindevie #bienveillance #amour #corps #mindbody #holistique #holistichealth #santeholistique #importancedutoucher #corpsesprit #magnetisme #yourbodyknows #yourbodyknowsparis

La seule limite est celle

que vous vous imposez.

  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

©2020 BY YOUR BODY KNOWS

Contact : yourbodyknows.paris@gmail.com