• Charlotte

Le temps n’existe pas - illusions et perceptions


Et si je vous disais que le temps n’existait pas ? Du moins qu’il n’existait pas de la manière dont nous le concevons aujourd’hui mais qu’il n’était qu’une création de notre cerveau visant à comprendre la réalité dans laquelle nous nous trouvons ? Que nos temps « passé » « présent » et « futurs » se réalisaient en réalité en même temps ?


Vous avez du mal à me croire ? C’est tout a fait normal. Tout ce que nous voyons passe en réalité par notre propre filtre de perceptions.


Prenons un exemple concret (et scientifique !). Quand nous observons les étoiles, ce que nous voyons à savoir l’explosion de milliers de soleils s’est en réalité passé il y a des millions d’année. Cela est tout simplement dû à la vitesse de la lumière qui est limitée (presque 300 millions de mètres / seconde). La lumière réfléchie par l’évènement va alors mettre près de 300 millions de mètres par seconde pour venir jusqu’à nous. De ce fait, si nous pouvions nous déplacer jusqu’à une étoile visible de la terre, nous retrouverions que du vide. Aussi, si nous avions pu nous déplacer sur cette étoile et nous voir de la Terre, en regardant cette étoile nous serions là-bas et ici en même temps. Autre exemple, si nous prenons 2 jumeaux et que nous décidons d’en envoyer un à une vitesse proche de celle de la lumière sur cette étoile, le jumeau parti aurait à peine le temps de boire un café qu’à son retour, son frère serait mort il y a de cela des millions d’années.


Ainsi, la réalité (pas celle que nous percevons via nos filtres) existe au sein d’un espace-temps qui ne s’écoule pas. En effet, plus nous prenons de l’altitude plus le temps se voit modifié. Il ne s’agit donc pas de la chronologie passé-présent-futur, mais d’une pile de carte assemblées les une sur les autres, où chaque carte vit au même moment. Autrement dit, il s’agit alors de plusieurs dimensions cohabitant en même temps. Votre passé se trouve sur une dimension, vos futurs possibles aussi mais ce que l’on peut appeler « vies antérieures » aussi, et tout cela en même temps !


Pour comprendre bien ce principe il s’agit alors de s’intéresser à la physique quantique, la physique de l’infiniment petit. En alliant la théorie de relativité (matière au niveau macroscopique) et théorie quantique (matière au niveau microscopique) nous arrivons à la théorie du tout où un multitudes de dimensions cohabitent en même temps sur un espace illimité et en perpétuelle expansion.


Cette notion est primordiale lorsque l’on s’intéresse à l’énergétique et que par conséquent toutes les informations (énergies) dont votre corps à besoin se trouve en réalité dans le champs énergétique autour de nous, disponibles dans ces dimensions situées sur une fréquence différente à la notre ! Il ne s’agit alors que d’aller chercher l’information dont vous avez besoin et la re-lier à la problématique de votre corps pour que celui-ci recouvre son potentiel et se libère de ce qui vous entrave.


Pour vous donner un exemple, en séance hier une personne avait énormément de colère au niveau du foie. Lorsque je me suis connectée à son foie j’ai reçu comme information « grosse colère à l’âge de 7 ans, séparation ». L’information se trouvait en réalité sur une dimension de son « passé » et était reliée à son foie. En reconnectant l’état de son foie avant ses 7 ans (donc sans la colère) à celui présent dans son corps actuel, le foie s’est libéré de sa colère laissant échappé un gros gargouilli. Une fois la séance terminée j’ai demandé à la personne et il s’agissait en réalité de l’âge auquel ses parents avaient divorcé. Au niveau énergétique (quantique) le temps n’existe donc pas. Ainsi, en re-créant le lien quantique-relativité (donc en récréant le lien du « tout ») au niveau de l’organe touché, celui-ci se libère de son trauma et recouvre son plein potentiel.


Si cela vous intéresse, je vous invite à regarder (ou re-regarder) Interstellar avec ses notions en tête, la réalité telle que nous la percevons vous paraitra alors bien différente. Source image : Pinterest